François Maillet, Anna de Noailles et le portrait: Mise en image d’une femme écrivain en début de siècle, dir. Claire Barbillon, Mémoire de recherche, Université de Poitiers, 30 juin 2017.

Extrait :

La comtesse de Noailles, dernier tenant de la poésie « classique » avant les avant-gardes, est une personnalité littéraire captivante dont la vie, entre passion extrême et mise en scène, a intrigué bien des historiens de la littérature. Les différentes réflexions menées par les biographes se limitent aux champs de la littérature et de la biographie. Néanmoins, la poétesse, durant sa vie fait l’objet de plus de 289 portraits. Cette quantité de représentations témoigne d’un intérêt particulier de la part des artistes de son temps, autant que de sa volonté d’être représentée. Il s’agit de comprendre son rapport au genre du portrait grâce à plusieurs exemples de réactions face au portrait et à sa correspondance. L’étude de ce corpus aux travers d’un prisme biographique et littéraire sert ici à en proposer une lecture nouvelle. L’apport de la photographie et, plus largement de l’image au sein de la famille Brancovan vient mettre en perspective son rapport au portrait. Au sein de cette étude, nous avons effectué plusieurs approche au croisement des techniques et du goût de l’époque.