ÉDITIONS HONORÉ CHAMPION
  
BIBLIOTHÈQUE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE ET COMPARÉE
  
3 rue Corneille 75006 Paris – Site de l’éditeur – champion@honorechampion.com 

Sous la direction de Jean Bessière

Roxana M. Verona

Parcours francophones : Anna de Noailles et sa famille culturelle

No 92. 1 vol., 280 p., relié, 15,5 x 23,5 cm. ISBN 978-2-7453-2158-9. 60 €

Le livre de Roxana Verona retrace un échange culturel et s’attache à une zone de rencontre parcourue en deux sens : de Bucarest à Paris, par les Roumains francophiles qui s’emparent de cet espace en l’intériorisant ; et de Paris à Bucarest, trajet qu’effectuent les Français de passage à Bucarest ou les Roumains de Paris, qui restent en communication avec Bucarest.

Il s’agit d’un discours de l’entre-deux, suscité par de multiples médiateurs culturels qui ont créé un véritable corridor francophone entre les deux pays. Le site de ces Parcours francophones se confond avec un espace construit, habité et représenté par un groupe de la haute société roumaine des années 1900, rassemblé autour d’Anna de Noailles, dont il accompagne la « navette culturelle », réelle ou symbolique, entre la Seine et le Danube.

Ce que possèdent en commun le tableau d’une Roumanie folklorique dépeinte par l’élite roumaine à Paris, les jeux esthétiques et excentriques des aristocrates roumains représentés par Proust, le Rhapsode d’Hélène Vacaresco à l’Opéra de Paris, et l’Orient imaginaire d’Anna de Noailles, c’est une même volonté de se faire voir sur la scène parisienne, d’exposer – un pays, un savoir, une écriture – et de s’exposer, de la part d’étrangers qui doivent faire leurs preuves et se mettre en valeur. L’oeuvre francophile des premières générations des Roumains de Paris se prolonge dans l’oeuvre littéraire francophone de leurs successeurs, confirmant ainsi que la francophonie peut apparaître d’abord comme une francophilie.

Roxana M. Verona, docteur ès lettres de l’Université de Bucarest, enseigne la littérature française et comparée à Dartmouth College, aux États-Unis. Elle est l’auteur de Les « salons » de Sainte-Beuve : Le critique et ses muses (Honoré Champion, 1999) et, plus récemment, de plusieurs essais et articles sur les relations culturelles franco-roumaines et sur la littérature de l’Europe de l’Est.